QAHPA 2013

Editorial par Ibrahim Yakoub-Agha

La SFGM-TC est une société savante, dont le but est de développer les connaissances scientifiques et l’éducation sur la greffe de Cellules Souches Hématopoïétiques et sur les nouvelles approches de la thérapie cellulaire impliquant ces cellules et leurs dérivés, afin ensemble d'en améliorer les résultats.
Depuis quatre ans, une rencontre annuelle intitulée « Les Ateliers d’Harmonisation des Pratiques », dont le but est, entre les différents membres volontaires ou plus spécialistes d’un sujet donné pour lequel la littérature ne fournit pas de données incontestables et consensuelles, d’élaborer des
protocoles pratiques les plus standardisés possibles. Cette démarche essentielle vise à uniformiser
les procédures, plutôt que de laisser chacun établir ses propres protocoles. De nombreux responsables des centres greffeurs, estimant ne pouvoir disposer de réponses tranchées sur tous les sujets, ont souligné l’importance de cette approche, à laquelle participe en observateur les représentants de l’Agence de Biomédecine. Ces ateliers se tiennent une fois par an à Lille et traitent une dizaine de questions. Les résultats sont publiés dans la revue Pathologie Biologie, devenue partenaire de la SFGM-TC. Un carnet national de suivi post-allogreffe a été élaboré suite aux ateliers et est actuellement utilisé par la majorité des centres d’allogreffe en France.
Les quatrièmes ateliers se sont tenus à Lille les 5 et 6 septembre 2013. Près de quatre-vingts membres de la SFGM-TC se sont réunis pour tenter de répondre à onze questions préalablement choisies par le conseil scientifique. Chaque atelier était composé d’un responsable, d’un coresponsable et de plusieurs membres participants. Un travail en amont avait été effectué durant les quatre mois précédents sous la forme d’enquêtes à l’échelon national sur les pratiques des divers centres, de sondages d’opinion et de recherches bibliographiques. Chaque atelier devait répondre à une ou plusieurs questions posées selon un schéma préalable, en apportant des réponses justifiées et étayées le cas échéant par des références bibliographiques. Le recours à des experts extérieurs était fortement recommandé, notamment auprès de biologistes, voire d’autres spécialistes si nécessaire.
Au terme des deux jours de la réunion de travail, une restitution des résultats a été faite lors d’une séance plénière réunissant tous les participants. Les documents finaux émanant de tous les ateliers ont été envoyés à des lecteurs qui les ont commentés et ont donné leur avis avant une dernière validation par les responsables d’ateliers.
Nous présentons ici le fruit de ce travail collectif, dont les conclusions et recommandations ne seront en aucun cas opposables ni obligatoires. Il s’agit simplement d’un guide proposé aux centres, libre à eux d’en adopter les propositions en totalité ou en partie.
Nous souhaitons remercier chaleureusement le Professeur Francis Bauters qui a bien voulu relire tous les documents avant leur diffusion afin d’en achever la mise en forme définitive. Nous remercions également Mme Sabine Ranwez et Mademoiselle Rachel Tipton pour leurs aides précieuses dans l’organisation des ateliers et la mise en forme des documents.
Ce quatrième travail collectif sera, bien entendu suivi par d’autres et nous pouvons d’ores et déjà
annoncer que les cinquièmes ateliers d’harmonisation des pratiques en allogreffe auront lieu,
toujours à Lille, les 25 et 26 septembre 2014.

Back to Top
Cron Job Starts